Hôpital - 15-20

Anesthésie

Photo installation pour la pré-anesthésie

Chef de service : Dr Mohamed Salah BEN AMMAR
Cadre de santé ff : Fabienne VLIEGHE

Le service d’anesthésie animé par le Dr BEN AMMAR est composé de 15 praticiens spécialistes qui exercent tant en consultation qu’au bloc opératoire.

Ces praticiens exercent depuis de nombreuses années dans la spécialité ophtalmologique et ont acquis une expertise dans ce domaine spécifique.

Ils sont assistés au bloc opératoire par 19 infirmier(e)s spécialisé(e)s en anesthésie dit IADE qui vous accompagnent tout au long de votre parcours au bloc (de votre arrivée à votre retour dans l’unité de soins). Ils sont garants de votre sécurité et du bon déroulement de votre anesthésie.

Un médecin anesthésiste et un infirmier anesthésiste sont d’astreinte toutes les nuits et jours fériés afin de permettre la réalisation des chirurgies en urgence dans le cadre de la garde SOS rétine.

La consultation d’anesthésie

La consultation d’anesthésie est obligatoire avant toute chirurgie. Une fois la décision opératoire prise avec le chirurgien ophtalmologiste que vous avez consulté, la date de l’intervention est arrêtée et simultanément une date de consultation d’anesthésie vous est proposée. Cette consultation doit intervenir entre 5 et 15 jours avant votre intervention, en effet, des examens complémentaires peuvent être demandés par l’anesthésiste et un délai suffisant doit être prévu pour ne pas avoir à déprogrammer votre chirurgie.

Pourquoi une consultation d’anesthésie avant une chirurgie ophtalmologique ?

La consultation d’anesthésie a pour objet de :

  • valider un protocole d’anesthésie propre à la chirurgie qui sera réalisée
  • prendre en compte vos paramètres de santé (antécédents médicaux, traitements en cours…)
  • prescrire des examens complémentaires nécessaires selon la chirurgie prévue et vos antécédents médicaux
  • répondre à vos questions.

Je prépare ma consultation d’anesthésie

La date de la consultation d’anesthésie a été fixée lors de votre prise de rendez-vous opératoire ou vous a été adressée par courrier ou par mail.

Un questionnaire pré-anesthésique vous a été remis, il vous sera demandé lors de la consultation.

Il est vivement conseillé de le remplir à tête reposée chez vous et de vous munir de :

  • vos dernières ordonnances, en cas de traitement,
  • des examens complémentaires qui vous ont été prescrits (examens sanguins, bilan cardiaque, …)

A l’issue de cette consultation, le médecin anesthésiste confirmera que votre état de santé est compatible avec l’intervention prévue. Cependant, des examens complémentaires pourront vous être prescrits.

Au bloc opératoire

À votre arrivée au bloc, vous allez être installé dans le sas de pré-anesthésie qui jouxte le bloc opératoire.

Vous êtes accueilli et pris en charge par l’infirmier anesthésiste qui va vous poser les questions relatives à votre identité, à la chirurgie programmée et ensuite vous préparer pour l’intervention :

  • pose de perfusion qui permettra votre sédation au moment de l’intervention ou votre anesthésie générale
  • pose des appareils de surveillance : électrodes, brassard à tension, capteur de saturation à oxygène, lunettes à oxygène…

Une anesthésie locale a été prévue au cours de la consultation :

  • le médecin anesthésiste procède dans le sas à l’anesthésie locale par une injection de produits anesthésiants locaux.

Une anesthésie générale a été prévue :

  • Après votre installation en salle de bloc, le médecin anesthésiste et l’infirmier anesthésiste débutent votre anesthésie générale (masque à oxygène et injection de produits anesthésiants)

Pendant toute l’intervention, l’infirmier anesthésiste est présent et surveille vos paramètres (fréquence cardiaque, tension, taux d’oxygène, absence de douleur) et réajuste le niveau d’anesthésie ou de sédation selon vos paramètres.

Photo après la chirurgie

Après la chirurgie, vous serez conduit, toujours au sein du bloc opératoire, dans une salle dite SSPI (salle de surveillance post interventionnelle) anciennement appelée « salle de réveil »  où vous serez accompagné tout au long de la première phase post chirurgicale, avant de rejoindre l’unité d’ambulatoire ou d’hospitalisation. Vous y séjournerez pour une période variant de quelques minutes à plusieurs heures selon la nature de votre intervention et de l’anesthésie qui a été pratiquée.

Un infirmier anesthésiste vérifie que tout va bien et veille à la bonne prise en charge de votre douleur en vous demandant d’auto-évaluer votre douleur.

Un médecin anesthésiste est présent et toujours disponible pour intervenir en cas de besoin.

Les anesthésies spécialisées propres aux chirurgies ophtalmologiques

La technique anesthésique utilisée varie selon la nature de la chirurgie pratiquée. Elle a pour but d’éviter toutes douleurs au cours de la chirurgie et en post-opératoire.

Au CHNO, l’anesthésie locale la plus couramment pratiquée est l’anesthésie topique. Réalisée par le chirurgien ophtalmologiste au bloc, par l’installation de gouttes de collyre et gel, elle est complétée par une sédation intraveineuse pratiquée par l’infirmier anesthésiste. Cette technique vous permettra de ne pas avoir mal et d’être détendu le temps de l’acte chirurgical.

L’anesthésie locorégionale

  • Les anesthésies péri-bulbaires et/ou caronculaires sont réalisées par le médecin anesthésiste. Elles sont pratiquées par injection autour de l’œil de produits anesthésistes locaux.
  • Les anesthésies sous-ténoniennes sont réalisées par le chirurgien ophtalmologiste. Elles consistent à injecter un produit anesthésique local au contact direct de l’œil.

L’équipe d’anesthésie-réanimation s’attache quotidiennement à assurer à la fois une sécurité et une qualité de prise en charge optimale aux malades et ce dans le respect des dernières données de la science.

  • Veuillez faire une seule demande de report de rendez-vous d’anesthésie : par téléphone ou en remplissant les champs ci-après.
  • Dans le cadre de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, modifiée par le Règlement européen 2016/679 du 27 avril 2016 relatif à la protection des données personnelles dit RGPD, les données à caractère personnel recueillies au sein du site Internet de l'hôpital sont strictement réservées au CHNO des Quinze-Vingts.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

 

Pour en savoir plus

En 2017, près de 20 000 consultations d’anesthésie ont été réalisées.

1 – Quelle anesthésie vais-je  avoir, anesthésie générale ou locale ?

Le chirurgien et le médecin anesthésiste se concertent pour choisir la meilleure technique anesthésique selon le type de chirurgie et de votre état de santé.

2- Quel est le risque anesthésique ?

Concernant le risque anesthésique vous trouverez les réponses sur le document Information médicale sur l’anesthésie.

L’une des finalités de la consultation d’anesthésie est de répondre à toutes vos interrogations concernant votre anesthésie. Votre médecin anesthésiste pourra répondre à toutes vos éventuelles questions lors de la consultation d’anesthésie.

Vais-je avoir mal ?

Non ! Une équipe d’anesthésie composée d’un médecin anesthésiste et d’un ou une infirmier(e) anesthésiste diplômé(e) d’Etat sera dédiée à vous tout au long de la période opératoire. Elle a en autres missions, la prise en charge de la douleur en pré, per et post opératoire. En pratique, la nature et l’intensité de la douleur varie en fonction du type d’intervention. Retenez toutefois que la plupart des interventions pratiquées en ophtalmologie n’est pas douloureuse. Dans tous les cas de figure l’équipe d’anesthésie anticipe la survenue de douleur en fonction du type d’intervention que vous allez subir et de ce que vous risquez de ressentir. N’hésitez à partager avec eux ce que vous ressentez ou même ce que vous craignez de ressentir.

1- Dois-je  arrêter mes traitements habituels ?

Aucun traitement ne doit être arrêté sans avis médical. Si éventuellement votre intervention impose l’arrêt d’un traitement, cela vous sera précisé le jour de la consultation d’anesthésie.

2- Jusqu’à quelle heure puis-je continuer à manger ?

Vous devez arrêter de manger du solide 6 heures avant l’opération. Pour les liquides : eau, thé, café sans lait, jus sans pulpe, 2 heures avant l’opération

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×