Hôpital - 15-20

Institut Hospitalo-Universitaire FOReSIGHT

Labellisation du 7ème Institut Hospitalo-Universitaire : le projet FOReSIGHT porté par le Pr José-Alain SAHEL est le seul lauréat de l’appel à projets IHU

Après l’examen de 17 projets et l’audition de 7 équipes par un jury international, les services du Premier ministre ont retenu un seul IHU, considérant que le projet FOReSIGHT, porté par le professeur José-Alain Sahel, la Fondation Voir et Entendre et le CHNO, répondait dans tous ses aspects aux critères d’excellence attendus. Il sera financé pour un montant maximum de 50 M€.

Qu’est-ce qu’un IHU ?

Les Instituts hospitalo-universitaires (IHU) sont des établissements de formation et de recherche médicale créés en 2009, dans le cadre des « investissements d’avenir ». Associés à des universités, des centres hospitaliers universitaires ainsi que des laboratoires privés et publics, ils ont pour but de constituer des pôles d’excellence de la recherche biomédicale française, de former des spécialistes dans leurs domaines de compétence, d’attirer des chercheurs renommés et de valoriser leurs travaux. FOReSIGHT est le 7ème IHU, les 6 premiers (3 à Paris et 3 en province) ayant été reconnus en 2011.

Les partenaires fondateurs de l’IHU FOReSIGHT : INSERM, Sorbonne Université, CHNO des Quinze-Vingts et Fondation Voir et Entendre s’engagent dans un projet d’exception visant à relever les défis des maladies de la vision.

Centré autour de l’Institut de la Vision, du labex LIFESENSES, du CIC et de l’unité de recherche Inserm-CNRS-Sorbonne Université, le projet intègrera recherche fondamentale et clinique d’excellence pour améliorer les connaissances et les traitements des malades atteints de DMLA, glaucomes, rétinopathies diabétiques et dégénérescences d’origine génétique. Il sera le centre d’un vaste réseau international de partenariats avec entre autres, l’Université de Pittsburgh et le Japon.

 

Les objectifs de l’IHU FOReSIGHT

Ce nouvel IHU a pour objectif de faire émerger la prise en charge de demain en ophtalmologie en accélérant la recherche et l’accès aux innovations thérapeutiques issues de l’Institut de la Vision et de ses partenaires internationaux.

Les enjeux de santé publique sont majeurs du fait de la croissance et du vieillissement de la population mondiale, le nombre de personnes atteintes par la déficience visuelle triplera d’ici 2050 passant de 200 à 600 millions de personnes. En France, plus de 1,5 millions de personnes souffrent de DMLA, plus de 800 000 de glaucome, 500 000 de rétinopathie diabétique et 35 000 de maladies génétiques rétiniennes.

Les équipes de médecins et de chercheurs impliqués dans FOReSIGHT travaillent à prévenir la perte de vision, à contribuer à restaurer une vision utile pour les personnes aveugles ou malvoyantes et à améliorer les soins ophtalmologiques globaux.

Plus d’informations

Les circuits cérébraux qui permettent de voir en 3D existaient déjà chez nos ancêtres les poissons
le 12/04/2021
Les yeux sont connectés au cerveau par les deux nerfs optiques. Ce que nous voyons, est capté par la rétine qui tapisse le fond des yeux puis envoyé le long des nerfs vers des régions du cerveau qui analysent les images perçues et les interprètent.

 

Prix Jean Valade pour Deniz Dalkara
Deniz DALKARA reçoit le Prix Jean Valade de la Fondation de France valorisantles travaux innovants et porteurs d’espoir de jeunes chercheurs et leurs travaux sur les aspects moléculaires des régulations cellulaires.

 

Le portrait de Isabelle Audo
le 6/04/2021
Le professeur Isabelle Audo est médecin chercheur spécialisée dans les maladies rétiniennes héréditaires, professeur en ophtalmologie à Sorbonne Université, travaillant à la fois au Centre Hospitalier Nationale d’Ophtalmologie (CHNO) des Quinze-Vingts et comme co-directrice d’une équipe dans le département de génétique de l’Institut de la Vision à Paris. (lire la suite)

 

Catherine Botto, réparer la vision en 180 secondes
le 29/03/2021
Catherine Botto est doctorante dans l’équipe « Thérapies géniques et modèles animaux pour les maladies neurodégénératives » dirigée par le Dr. Deniz Dalkara. Récemment, elle a imaginé un formidable clip sur sa thèse « Réparer la vision c’est possible ». En 180 secondes, elle réalise l’exploit d’allier pédagogie et recherche de pointe. (lire la suite)

 

Valentina Emiliani, médaille d’argent du CNRS 2021
le 24/03/2021
Cette médaille d’argent distingue cette année une chercheuse de l’Institut de la Vision pour l’originalité, la qualité et l’importance de ses travaux, reconnus sur le plan national et international. L’occasion pour nous de lui donner la parole. (lire la suite)

 

Comment notre cerveau apprend à voir ?
le 19/03/2021
Le cerveau apprend à voir jusqu’à l’âge de 6 ans. Ce processus d’apprentissage repose sur plusieurs étapes dans la formation des connexions entre les neurones de la rétine et ceux du cerveau. Après une première phase d’exubérance, cette connectivité est raffinée par l’élimination de nombreux contacts neuronaux. (lire la suite)

 

Cartographier les réseaux neuronaux du cerveau visuel
le 18/03/2021
Le traitement de l’information visuelle par la rétine et le cerveau et la rétine repose sur des assemblages extraordinairement complexes de cellules nerveuses. Pour comprendre comment ces circuits sont organisés, l’équipe de J. Livet à l’Institut de la Vision emploie la technologie « Brainbow » qui distribue des marqueurs fluorescents de différentes couleurs (rouge, vert, bleu…) dans le tissu nerveux. (lire la suite)

 

Comprendre le cerveau en illuminant ses circuits visuels
le 17/03/2021
Valentina Emiliani (Médaille d’argent du CNRS 2021) et son équipe étudient les mécanismes régulant la connectivité fonctionnelle et le traitement du signal à travers les principales voies visuelles : rétine, corps géniculé latéral, cortex visuel primaire (la porte d’entrée dans le cortex visuel). (lire la suite)

 

Optic 2ooo confirme son soutien à la recherche
le 11/03/2021
Partenaire historique de l’Institut de la Vision, Optic 2ooo annonce le renouvellement de son partenariat de mécénat pour une durée de trois ans. (lire la suite)

 

Audition : notre recherche sur le syndrome de Usher
le 11/03/2021
Le projet de recherche hospitalo-universitaire (RHU) LIGHT4DEAF sur le syndrome de Usher est conçu comme un effort majeur, concerté et interdisciplinaire entre scientifiques, spécialistes ORL, ophtalmologistes et experts en sciences vestibulaires, neuro-cognitives et humaines afin de répondre aux besoins des patients atteints de ce syndrome. (lire la suite)

 

Un jeune patient un an après son traitement LUMEVOQ®
A l’occasion de la Journée Mondiale des Maladies Rares, Geraldine Zamansky présente LUMEVOQ® un premier traitement de thérapie génique pour la Neuropathie optique héréditaire de Leber (NOHL), une maladie génétique rare, cécitante. (lire la suite)

 

Journée internationale des Maladies Rares
le 28/02/2021
A l’occasion de la Journée internationale des Maladies Rares, le 28 février 2021, nous mettons la lumière sur un projet ambitieux pour soigner les enfants atteints de l’amaurose congénitale de Leber, une dystrophie rétinienne héréditaire. (lire la suite)

 

Le portrait de Serge Picaud
le 18/02/2021
Serge Picaud a pris la direction de l’Institut de la Vision, à la suite du professeur Sahel, au 1er janvier 2021. Né en 1961 à Paris, docteur en pharmacologie et neurosciences et directeur de recherche INSERM, il a commencé sa carrière de chercheur par l’étude de la vision chez la mouche au CNRS à Marseille. Ses travaux l’ont ensuite conduit à Francfort (Allemagne) puis à Berkeley (Etats Unis). (lire la suite)

 

Le portrait de José-Alain Sahel
le 18/02/2021
José-Alain Sahel est né en 1955 à Tlemcen en Algérie française. Il étudie à la faculté de médecine de l’Université de Paris et à la Harvard Medical School (Université de Cambridge, Boston, États-Unis) et effectue son internat en ophtalmologie à Paris et à Strasbourg, où il a été nommé professeur à l’université Louis-Pasteur. C’est à Strasbourg qu’il créée en 1992 le Laboratoire de physiopathologie cellulaire et moléculaire de la rétine qui associe recherche clinique et fondamentale, comme une préfiguration de l’Institut de la Vision à Paris. (lire la suite)

 

Le vieillissement de la perception visuelle
L’Inserm nous a consacré un article sur les travaux menés dans l’équipe « Vieillissement visuel et action » de l’Institut de la Vision (SU, Inserm, CNRS) qui ont faits l’objet d’une publication scientifique parue il y a quelques semaines dans la revue scientifique « Frontiers in Human Neurosciences » et écrite par Stephen Ramanoël avec Marion Durteste, Marcia Becu, Christophe Habas et Angelo Arleo, responsable de cette équipe. (lire la suite)

 

Changements de gouvernance
le 02/02/2021
Le début de cette année 2021 coïncide avec des changements à la tête de l’Institut de la Vision et de la Fondation Voir & Entendre. Alors que l’Institut de la Vision a fêté ses 10 ans l’année dernière, son fondateur et directeur, José-Alain Sahel passe le flambeau à Serge Picaud, jusqu’ici directeur adjoint, et son collaborateur depuis 25 ans. (lire la suite)

 

L’Institut de la Vision et 4P-Pharma annoncent un partenariat
le 28/01/2021

L’Institut de la Vision et 4P-Pharma annoncent un partenariat pour le développement d’une thérapie innovante pour le traitement de maladies rétiniennes.
4P-Pharma, une société de biotechnologie de stade clinique spécialisée dans la sélection et l’accélération du développement de molécules thérapeutiques, et le centre de recherche, Institut de la Vision (Sorbonne Université, Inserm, CNRS), ont conclu un partenariat pour le développement d’un traitement innovant pour la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) sèche et la maladie de Stargardt, avec le soutien de la SATT Lutech. (lire la suite)

 

Rendre la vue aux aveugles, un scénario de plus en plus réaliste
le 27/01/2021
Rendre la vue aux aveugles, un scénario de plus en plus réaliste grâce aux chercheurs de l’Institut de la Vision et à la synergie des acteurs de pointe au niveau mondial.
Créée par l’Institut de la Vision, la start-up de bioélectronique Pixium Vision – à l’origine de la nouvelle génération de prothèses rétiniennes – se rapproche de Second Sight, entreprise innovante californienne, pour former le leader mondial de la restauration de la vision dont elle sera actionnaire majoritaire. (lire la suite)

 

A la recherche d’un traitement pour la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)
le 7/01/2021
Trouver un jour un traitement de la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) passe par la compréhension de ses mécanismes d’inflammation.
La recherche de traitement pour la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) représente un enjeu majeur en ophtalmologie aujourd’hui. A l’Institut de la Vision, l’équipe de chercheurs de Florian Sennlaub travaille depuis plusieurs années sur l’inflammation, la dégénérescence et le remodelage vasculaire dans les pathologies rétiniennes. (lire la suite)

 

Une thérapie génique innovante pour redonner la vue à des patients atteints d’une maladie rare
le 10/12/2020
Les personnes atteintes de neuropathie optique héréditaire de Leber perdent la vue dès l’adolescence avec un déclin soudain  au niveau des deux yeux jusqu’à la cécité. Alors que les options de traitements étaient jusqu’ici très limitées, des chercheurs de l’Institut de la Vision à Paris (Inserm/CNRS/Sorbonne Université) ont conçu une approche de thérapie génique pour ces patients. (lire la suite)

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×